mardi 7 mars 2017

jQuery plugin jRate Multiple Instances svg error

jQuery plugin jRate Multiple Instances does not behavior normally in svg draws if they have not ID attribute under FireFox and Microsoft Edge. But works normally on Google Chrome. So one must give a unique ID attribute for all .jRate divs in your HTML document.

vendredi 25 mars 2016

Astuces Windows 10

Windows 10:

  1. Pour revenir au mode de démarrage avec bouton [Démarrer], c'est à dire un écran d'accueil classic au lien du mode tablette, faites ceci: [Démarrer]/Paramètres/Système/Mode tablette/Désactivé.
  2. Ce matin, je ne peux plus me connecter à mon compte local administrateur nommé par exemple Sunsalt. Quel désarroi! Cela peut être à cause de l'Ant-virus Norton. Windows vous connecte avec un profil temporaire au lieu de celui de Sunsalt. Vous désactivez Norton AutoProtect pour Jamais. Vous redémmarez, alors vous pouvez vous connectez à votre compte habituel. Après le redémarrage, réactiver Norton AutoProtect. Puis redémarrer encore. Vous revenez à un Windows 10 normal. Je suis désolé de ne pas pouvoir reproduire une capture d'écran.

jeudi 29 octobre 2015

Astuces Microsoft Excel

Le tableur Microsoft Excel est un outil puissant et simple pour une gestion simplifiée aussi bien personnelle que professionnelle. Je n'ai que Microcsoft Excel 2007, ces astuces s'appliquent et sont vérifiées pour cette version. Cet article me sert de mémoire avec le stockage cloud.

1. Convertir heures sexagésimales en numérique, par exemple, 13:13 à 13,2167, il suffit de multiplier par 24, puis l'afficher en format numérique, par exemple pour les horaires d'une épicerie :
Heures Sexa.     Décimale
9:00 9,00
12:48 12,80
13:34 13,57
16:34 16,57
17:28 17,47
18:09 18,15
19:21 19,35
19:28 19,47
19:35 19,58
20:00 20,00
20:35 20,58
21:04 21,07
21:11 21,18

lundi 5 octobre 2015

Mis à jour Migration Windows 10 Professionnel à partir du Windows 7 Professionnel

Voilà à partir de Windows 7 Professionnel, j'ai réussi à migrer vers Windows 10 Professionnel.

Windows 7 fonctionne à merveille, mais la tentation de le troquer contre le Windows 10 est grande, Windows 10 n'est pas l'ultime Windows du PC ?

Merci à Bill Gates, tout ceci est gratuit, avec une simplicité étonnante : tout se fait d'une manière autonome, aucune connaissance du nouveau OS n'est requise. Il suffit d'avoir une connexion Internet, vous n'avez pas besoin de CD d'installation - Windows 10 est donc dématérialisé pour l'utilisateur.

La configuration matérielle : un disque dur C: pour le système, un disque dur D: pour les données personnelles.

Voici quelques problème et changements :


  1. La mise à jour m'a bousillé le disque dur D:, probablement mécaniquement : je n'ai pas la sauvegarde au dernier moment, donc recours au service de récupération de données... j'attend leur diagnostique. Je regrette de ne pas faire une sauvegarde avant la MàJ, en pensant faussement qu'un changement de soft n'affecte pas le côté dur : hardware. C'est donc faux, faites vite une sauvegarde de vos données personnelles avant de faire la migration OS.

  2. Le bureau à distance (Remote Desktop RDP) ne fonctionne plus normalement. Pour la première connexion, il bugge et le bureau se tue. Connexion de nouveau, heureusement le bureau à distance reste fonctionnel. Ceci est régulier. Le bureau à distance meurt tout de même lorsque je lance un état (.Report) dans Microsoft Access 2007 pour imprimer une facture par exemple. En attendant l'amélioration, je dois imprimer dans le PC local sans RDP.




    J'ai vérifié, c'est %windir%\system32\mstsc.exe en Windows 10 qui bugge. Car il n'y a pas d'erreur losque l'on accède au RDP servi en Windows 10 à partir du Windows XP :  si jamais les ingénieurs de Microsoft passent par ici...


    Pour pallier ce bug, une astuce, désactiver les ressources locales Imprimantes en décochant la case de sélection comme suit :


  3. Le service SQL Server Express 2014 ne démarre plus automatiquement. Il faut le démarrer manuellement. J'ai trouvé une alternative, sélectionner le mode de démarrage "automatique différé", au lieu du mode "Automatique" simple. Ca a l'air de fonctionner.

  4. Attention, quelques logiciels craqués risquent de demander l'achat d'une licence avant de pouvoir fonctionner. Rien ne sera gratuit à part l'OS en Windows 10 ?

  5. Cas particulier pour les clients ADSL de SFR Neufbox, le contrôle parental ne marche plus : exe controle_parental_SFR_4_0_1_build_166.exe . Message erreur : Le service OptMon n’a pas pu démarrer en raison de l’erreur : Cette demande n’est pas prise en charge





    Cette fenêtre de message d'erreur peut être activée par l'observateur des évènements de Windows 10 (%windir%\system32\eventvwr.msc /s) :

lundi 21 avril 2014

Google Drive as CDN for Websites, Advantage and Drawbacks

Advantage:

It's free, very quick to update.


Drawbacks:

Googledrive.com sends header no-cache, no-store, max-age=0, must-revalidate, like this:

So each query is reloaded from the drive host, the load time of the webpage is high.

If we do:

curl -I -r 200-300 http://googledrive.com/host/[MyGoogleDrivePath]/scripts/js/home.js

HTTP/1.1 301 Moved Permanently
Content-Type: text/html; charset=UTF-8
Cache-Control: no-cache, no-store, max-age=0, must-revalidate
Pragma: no-cache
Expires: Fri, 01 Jan 1990 00:00:00 GMT
Date: Mon, 21 Apr 2014 18:36:32 GMT
Location: https://googledrive.com/host/[MyGoogleDrivePath]/scripts/js/home.js
X-Content-Type-Options: nosniff
X-Frame-Options: SAMEORIGIN
X-XSS-Protection: 1; mode=block
Server: GSE
Alternate-Protocol: 80:quic
Transfer-Encoding: chunked

samedi 24 août 2013

ZendOpcache remplaces APC Alternative PHP Cache

PHP5.5 intégre d'une façon native le cache OPCode PHP Zend OpCache.

Utilisant ce cache, vous divisez par trois le temps d'exécution d'un script PHP.

Malheureusement ZendOpcache n'est pas opérationnel dans PHP5.3 dans l'OS debian.

mardi 2 juillet 2013

Sous-domaines inexistants indexés par Google

Sur un domaine example.com, Google a indexé des millions de pages sous les noms :


frnce.example.com
jajaiju.example.com
www.bj.example.com
www.fancee.example.com
www.francee.example.com
www.weiyu.example.com

...

Or dans les pages de www.example.com, il n'y a aucune référence à ces sous-domaines erronés, générant des duplications de contenus, très mauvais pour le PR.

Ces nombres de pages indexés sont exponentiels... au risque du serveur apache2 et le classement des résultats SEO.

Je ne sais pas où Googlebot a pioché ces adresses dans le net ?

Si un Googler passe au hasard par ici, il pourrait me sauver en me répondant pourquoi ?

Pour pallier ce problème, afin d'améliorer l'unicité du contenu, on a pour l'instant que la solution "canonical hostname", en utilisant la redirection dans la configuration de apache2.conf:

#
# 00: redirect to the canonical hostname:
#
RewriteCond %{HTTP_HOST} !^www\.example\.com [NC]
RewriteCond %{HTTP_HOST} !^$
RewriteRule ^/(.*)       http://www.example.com/$1 [L,R]

Avec cette configuration, aucun sous-domaine ne sera valid.

Pour l'instant la cause m'est inconnue. Il y a tout de même des probabilités :

  1. Mal intentions des sites extérieurs créant des liens qui pointent sur les mauvais sous-domaines comme mauvais-sous-domaine.example.com ?
  2. Des sites traceurs de visiteurs comme whos.among.us, lorsqu'un utilisateur tape une mauvaise URL, Googlebot les repère comme source de liens, ainsi explore à partir de celle-là ?